Adeline, Directrice transition écologique et climatique dans une communauté d’agglomération

J'anime une équipe d'une dizaine de personnes avec l'objectif de réduire l'impact des activités humaines sur notre environnement et l'exposition aux risques naturels à l'horizon 2100, à l'échelle des 10 communes de l'agglomération.

Energie, biodiversité, santé environnementale, agriculture, gestion des milieux aquatiques (2è marais de France, estuaire de la Loire, littoral), évolution du trait de côte et submersion marine....
On établit les stratégies de transition avec les acteurs locaux puis on coordonne leur mise en œuvre.

Fonction

Conseil, Fonction publique, Gestion de Projet, Ingénierie et études, Installation, Maintenance et Réparation, Stratégie et Management

Secteur

Accompagnement, conseil et services aux entreprises, Agriculture, élevage et sylviculture, Aménagement du territoire et urbanisme, Ecosystèmes et biodiversité, Education, Formation et Sensibilisation, Energies, Gestion des risques et contrôle, Politique et engagement citoyen, Santé et solidarité

Statut

Fonctionnaire

Type de structure

Communauté d'agglomération de 130 000 habitants

Mots clés

Sobriété, conseil aux entreprises, biodéchets, compost, agriculture urbaine, économie circulaire

Lien

https://www.linkedin.com/in/adeline-thomas-a931a743/

Ton métier

En quoi ton travail s’inscrit-il dans les luttes écologiques et sociales ? A quels enjeux et de quelle manière te permet-il de contribuer ?

Excepté sur les aspects santé environnementale, nos actions relèvent des aspects de transition énergétique, écologique et climatique bien plus que sociale.

Pour autant, jusque très récemment, le conseil de développement faisait partie de la direction et nous travaillons en grande proximité avec ses membres, notamment, en ce moment, sur la perception qu’ont les habitants des effets du changement climatique.

On démarre également une approche sociologique de la problématique Air et santé dans l’optique de comprendre les représentations de chacun des acteurs (Etat, industriels, élus, riverains, …).

Depuis le début, nous mettons une énergie particulière à mobiliser grand public, scolaires et entreprises autour des enjeux de transition, notamment en s’appuyant sur un réseau d’acteurs que nous rythmons au gré d’événements (semaine DD ou biennale de la TE par exemple) et d’ateliers de travail.

Quelles qualités et compétences sont indispensables dans ton travail au quotidien, tant techniques qu’humaines (relationnel, créativité, pédagogie…) ?
  • Diplomatie et force de conviction
  • Patience en engagement
  • Vision systémique et adaptabilité (au contexte, aux personnalités, aux sujets)
  • Capacité d’innovation
Aujourd’hui, qu’est ce qui te plait le plus dans ton travail et ces différentes activités ?

Le sens de l’action et la diversité des sujets du triton à l’hydrogène, de l’appel à solutions pour soutenir des projets associatifs à la prise de participation dans une SAS méthanisation !

A contrario, quels aspects apprécies-tu moins ou sont plus difficiles ?

Devoir mettre en œuvre des stratégies transversales et systémiques dans une organisation plutôt verticale et thématique

A ton avis, comment va évoluer ce métier dans les années qui viennent ?

A priori, il devrait se systématiser dans toutes les collectivités, prendre de l’ampleur (les équipes devraient se renforcer) jusqu’à disparaître parce que si toutes les politiques publiques sont menées à l’aune d’un référentiel transitionnel, des directions comme la mienne n’auront plus lieu d’être et il suffira alors d’un garant de la transversalité rattaché à la Direction générale des services.

Ton engagement bénévole

Décris-nous en quelques mots en quoi consiste ton engagement associatif/bénévole

Je suis membre du comité de pilotage de CoWatt qui anime et soutient techniquement des communautés de citoyens qui développent des projets solaires citoyens (co-toiturage solaire)

Ton parcours

Raconte-nous un peu plus en détails ton parcours…

Je suis arrivée par hasard sur les sujets de transition mais dans une collectivité parce que mue depuis le début par l’intérêt général.

J’ai une maîtrise d’histoire contemporaine complétée d’un DESS tourisme d’espaces et valorisation des territoires suivi d’un Master Urbanisme et aménagement.

J’étais très intéressée par les relations villes/ campagnes et les espaces péri-urbains, sans doute parce que j’ai grandi dans le 77 !

Je suis arrivée en 2013 en Loire-Atlantique et à l’agglomération sur un poste initialement centré sur les contractualisations avec une mission DD à créer.

D’une chargée de mission DD en 2013 avec une dominante sur les politiques contractuelles à une dizaine de chefs de projet sur tous les aspects de la transition énergétique et écologique (et une mission Contractualisations et coopération qui prend son indépendance) : ça avance !

Y a t’il selon toi des formations indispensables pour faire ton métier ?

Non. Il faut simplement être capable d’intégrer et d’analyser l’ensemble des enjeux dans une vision systémique

Toi

Quelles sont les valeurs les plus importantes pour toi ?

La Confiance, la fiabilité et l’engagement


Merci, Adeline !

Et aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code