Franck Janin, Bureau d’étude thermique passif et paille

"Conseiller pour que les bâtiments (neufs ou anciens à rénover) consomment très peu et soient sains et confortables."

Fonction actuelle

Conseil, Ingénierie et études, Stratégie et Management

Fonction avant transition

Conseil, Gestion de Projet

Secteur actuel

Habitat et bâtiment

Secteur avant transition

Tech et informatique

Statut

Entrepreneur.se

Type de structure

TPE

Mots clés

Bâtiment, Ecoconstruction, Bureau d'étude

Lien

https://www.linkedin.com/in/franck-janin-909aba11/

Ton métier

En quoi ton travail s’inscrit-il dans les luttes écologiques et sociales ? A quels enjeux et de quelle manière te permet-il de contribuer ?

Pour l’écologie, on est pro bâtiments passifs (donc consommation d’énergie presque nulle, deux fois moins que la réglementation thermique) et bâtiment en BTP (Bois Terre Paille, le BTP du futur) donc tous des matériaux non transformés, Terre crue (et pas cuite) qui pourrait à la fin de vie du bâtiment être réutilisée ailleurs.

Côté social, on cherche à travailler local (on refuse ce qui est trop loin) et l’on refuse (on essaye…) les clients aux projets “idiots” qui cherchent juste un alibi écologique (faire une maison passive de 500 m² pour un couple, avec piscine intérieure chauffée), même si ça nous rapporterait de l’argent.

Pourquoi l’avoir choisi ?

Quand j’ai quitté mon travail précédent, (bien payé et sûr mais je trouvais le sens opposé à mes valeurs, profit max quitte à tout délocaliser et faire de la moindre qualité) j’ai cherché un travail local utile et intéressant.

J’avais éliminé ce métier que je jugeais trop risqué pour nourrir mes enfants, mais le conseiller en réorientation me l’a remis sous le nez, et merci à lui.

Ensuite, j’ai osé, et pensé que ça marcherait même si 90% des gens m’ont dit le contraire. Donc il était en ligne avec mes convictions et mes capacités (ingénieur, calcul synthèse, nature, ..).

Quelles qualités et compétences sont indispensables pour exercer ton métier au quotidien ?

Technique et calcul, compréhension globale, écoute et pédagogie.

On doit essayer de comprendre la problématique des clients, se mettre à leur place, questionner pour mieux les comprendre, puis suggérer ce que l’on pense être bien pour eux, voir leur réaction, ajuster, etc…

Aujourd’hui, qu’est ce qui te plait le plus dans ton métier ?

Les relations avec les clients (enthousiastes), l’impression de servir à quelque chose d’utile (selon mes convictions), le pouvoir de décider de faire ou pas, d’aller me promener pied nu et à poil dans les bois (pas pour choquer, mais nature et se montrer tel que l’on est) puis travailler ensuite.

A contrario, quels aspects apprécies-tu moins ou sont plus difficiles ?

La partie admin, URSSAF et compagnie.

Quelles sont les idées reçues sur ce métier ?

À Pôle Emploi, on m’avait dit qu’il n’existait pas, donc avant les gens ne pensaient pas non plus que ça pouvait exister.

Depuis quelques années, 5 à 10 ans, c’est plutôt un métier qui attire (maintenant qu’il existe).

La banquière n’avait pas voulu me prêter de l’argent car cette activité n’existait pas, qu’il n’y avait pas de marché. Je lui avait répondu que je n’avais pas besoin d’un marché, mais d’une niche. Et ensuite, quand elle a vu que cela marchait, elle m’a rappelé pour me faire emprunter de l’argent.

A ton avis, comment va évoluer ton métier dans les années qui viennent ?

Cela va devenir un métier de plus en plus normal, standard, et inclus dans chaque projet, dans le métier d’ingénieur thermicien ou fluides normal.

Ton parcours

Racontes-nous un peu plus en détails : que faisais-tu avant et quel a été ton parcours ? Quel a été le déclic pour ta reconversion ? Comment s’est passée ta reconversion ? Quelles formations as-tu suivies ?

Ce fut la prise de conscience du changement de l’entreprise pour laquelle je travaillais depuis 20 ans et qui changeait de cap (profit à court terme, centralisation, management à la baguette), alors que je l’avais rejointe en 1986 pour des raisons inverses (possibilité pour un ingénieur de travailler sans cravate, même en clientèle, décentralisation, passion pour la qualité, le travail bien fait, etc).

Y a t’il selon toi des formations indispensables pour faire ton métier ?

J’ai eu des employés ou stagiaires variés, mais une appétence et une aisance pour les chiffres est primordiale. Ingénieur (mais BAC +3 technique est ok).

Moi, en reconversion, j’ai fait 1 an de Master Energies renouvelables avec des jeunes qui avaient la moitié de mon âge.

Toi

Quelles sont les valeurs les plus importantes pour toi ?

Honneteté, reflexion et humour.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans ce métier ou, plus généralement, se reconvertir ?

Qu’ils suivent leur étoile, se fassent leur propre idée, et ne pas s’arrêter parce que quelqu’un leur dit que ce n’est pas possible. (Par contre, se demander pourquoi ils disent cela, et en tirer quelque chose pour améliorer son projet)


Merci, Franck !

Et aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code