Vincent Radziejewski, Ingénieur chargé d’études marketing en énergie

"Je travaille dans un grand centre de recherche publique spécialisé dans les énergies bas carbone et les ENR. Mon métier se situe à l'interface des domaines techniques et économiques. Je suis chargé de réaliser des études marketing pour que les partenaires industriels et les laboratoires implémentent au mieux leurs solutions technologiques dans l'économie réelle. Etant donné l'urgence climatique et ma spécialisation dans l'énergie, la plupart des projets que j'accompagne portent sur la réduction des émissions de GES ou de la consommation de matières premières."

Fonction

Marketing/Communication

Secteur

Accompagnement, conseil et services aux entreprises

Statut

Salarié.e

Type de structure

Centre de recherche publique

Mots clés

Marketing, Énergie, Réduction des émissions

Lien

https://www.linkedin.com/in/vradziejewski-38/

Ton métier

En quoi ton travail s’inscrit-il dans les luttes écologiques et sociales ? A quels enjeux et de quelle manière te permet-il de contribuer ?

Les sujets que je traite portent essentiellement sur l’énergie et la question de la réduction des GES et de la consommation des matières premières y est donc souvent présente.

Quelles qualités et compétences sont indispensables pour exercer ton métier au quotidien ?

Les compétences essentielles pour ce métier sont les suivantes :

  • Une forte curiosité
  • Un esprit critique
  • Un bon relationnel car de nombreux entretiens sont à mener lors des études
  • Un esprit de synthèse.
Aujourd’hui, qu’est ce qui te plait le plus dans ton métier ?

Ce métier me permet d’acquérir une solide culture générale dans le domaine des énergies.

A contrario, quels aspects apprécies-tu moins ou sont plus difficiles ?

Le travail est assez solitaire et on passe finalement beaucoup de temps devant un PC seul. Les déplacements sont peu nombreux mais cela est plus dû à la phase de pandémie.

Quelles sont les idées reçues sur ce métier ?

Le métier peut sembler superficiel et déconnecté du réel pour les personnes non-informées mais ce préjugé s’estompe assez vite une fois la méthode de travail présentée.

À ton avis, comment va évoluer ton métier dans les années qui viennent ?

Mon métier étant facilement télé-travaillé je pense que de plus en plus de personnes travailleront de chez elles. Les sujets porteront également plus fréquemment sur les énergies bas-carbone.

Ton engagement bénévole

Décris-nous en quelques mots en quoi consiste ton engagement associatif.

Je suis récemment entré chez les Shifters et cherche à prendre de plus en plus de responsabilités.

Je suis également membre du réseau Alumni de mon ancienne école d’ingénieurs. Cela me permet de maintenir le contact avec mon école et d’orienter les nouveaux étudiants qui me le demandent sur leurs parcours professionnels. J’essaie à ce moment là de les orienter plus sur des formations et métiers compatibles avec la transition énergétique.

Pourquoi avoir choisi de t’engager de la sorte ? Qu’est-ce que cela t’apporte ?

Il y a trois raisons :

  • l’envie de rencontrer de nouvelles personnes partageant mes centres d’intérêt
  • la soif d’apprendre
  • la prise de conscience de l’urgence climatique

Ton parcours

Raconte-nous ton parcours en quelques phrases : comment en es-tu arrivé à faire ce que tu fais ? Quelle(s) formation(s) as-tu suivie(s) ? Quelles ont été les étapes de ton parcours ?

J’ai commencé par un bac S puis suis parti en CPGE au Lycée Champollion de Grenoble. La formation était de qualité mais trop tournée mathématique abstraite pour moi. Je suis donc reparti sur un DUT de Chimie dans les matériaux car plus en lien avec les questions d’énergie.

Puis, je suis entré à Phelma Grenoble-INP au sein de la filière Energie et Procédés pour l’Energie et l’Environnement que j’ai complété par un master en H2 et un double diplôme à Grenoble Ecole de Management.

Y a t’il selon toi des formations indispensables pour faire ton métier ?

Oui, tous mes collègues ont une double formation école de commerce/école d’ingénieurs.

Toi

Quelles sont les valeurs les plus importantes pour toi ?

Les trois valeurs que j’affectionne le plus sont la fiabilité, la bienveillance et l’authenticité.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans ce métier ou, plus généralement, se reconvertir ?

Je dirais que cette personne devrait bien se renseigner et demander conseil auprès de personnes faisant le métier en question et ensuite se renseigner sur les formations.


Merci, Vincent !

Et aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code